Existe-t-il des dérogations pour entrer en apprentissage ?

Le contrat d’apprentissage est, en principe, réservé aux jeunes de 16 à 25 ans.

La loi prévoit quelques exceptions à ce principe :

- l’apprentissage des jeunes de moins de 16 ans : lorsque l’apprenti est âgé d’au moins quinze ans s’il justifie avoir accompli la scolarité du premier cycle de l’enseignement secondaire ;

- la poursuite de formation en apprentissage jusqu’à l’âge de 30 ans : lorsque l’apprenti a plus de 26 ans et que le contrat d’apprentissage proposé conduit à un niveau de diplôme supérieur à celui obtenu dans le cadre du contrat d’apprentissage précédent ;

- la poursuite suite à une rupture de contrat jusqu’à l’âge de 30 ans : lorsque le contrat d’apprentissage précédent a été rompu pour des causes indépendantes de la volonté de l’apprenti ou suite à une inaptitude physique et temporaire de celui-ci ;

- l’apprentissage des travailleurs handicapés : lorsque le candidat à l’apprentissage a la qualité de travailleur handicapé reconnue par la MDPH sans limite d’âge supérieure ;

- l’apprentissage des futurs créateurs ou repreneurs d’entreprise : lorsque le contrat d’apprentissage est souscrit par un candidat porteur d’un projet de création d’entreprise ou de reprise d’entreprise dont la réalisation nécessite l’obtention du diplôme ou du titre sanctionné par la formation envisagée ;

- l’apprentissage des sportifs de haut niveau : lorsque le contrat d’apprentissage est souscrit par un candidat inscrit en tant que sportif de haut niveau sur la liste mentionnée au premier alinéa de l’article L. 221-2 du code du sport.